La Truite de l’Agny

Pourquoi allons-nous à la pèche ?

Pourquoi allons-nous à la pêche ? La question mérite d’être posée. Chacun donnera sa réponse, mais au final il n’y en qu’une seule de valable : on va à la pêche par curiosité… .

Chaque année l’ouverture de la truite est un moment important pour les pêcheurs. Après une longue période d’inactivité, le besoin de retrouver sa rivière se fait ressentir. L’ouverture est souvent aléatoire car les débits et le climat sont assez changeants. De plus cet engouement touche de nombreux néophytes (qui généralement se regroupent sur les parcours où sont déversées les truites). Les rivières sont donc souvent saturées et les poissons déjà apathiques se calent rapidement.

La période de fermeture redonne aussi beaucoup de tranquillité aux habitants de la rivière. Les  truites retrouvent une part de confiance, il n’est pas rare d’observer des poissons en maraude, alors qu’en pleine saison, le poste semble désert. La taille d’une truite est liée à celle du cours d’eau et du secteur où elle évolue. Pour qu’une rivière produise de gros poissons, il faut un biotope particulier. Chaque facteur aura donc son importance : nourriture, caches adaptées, espace de croissance suffisant. Ces gros poissons sont souvent discrets, leurs phases d’alimentation sont généralement courtes et à heures précises. Etre au bon endroit au bon moment cela se provoque !

Toutefois, les pécheurs étaient particulièrement inquiets cette année à cause du manque d’eau hivernal et estival, provoquant un débit d‘eau assez faible très tôt dans la saison.

Heureusement, certaines mesures ont été mises en place afin d’alerter les usagers (particuliers, agriculteurs, collectivités), sur la nécessité d’économiser l’eau et d’avoir une gestion solidaire et respectueuse des milieux aquatiques.

La vie des espèces aquatiques est un indicateur de la qualité des eaux potables, voilà pourquoi il est important d’avoir des cours d’eau en bonne santé. Les pécheurs sont des usagers de la rivière, mais ils sont également là pour protéger les milieux aquatiques, c’est à dire toutes les espèces, même celles qui ne se pèchent pas !

La « Truite de l’Agny » commencera l’année 2018 par son concours de coinche prévu fin janvier, suivi des ventes de cartes au mois de février et du lâcher de truites début mars pour l’ouverture. L’assemblée générale s’effectuera fin octobre pour clore la saison de pêche.

Les membres du bureau, ainsi que les 54 pécheurs de « La Truite de l’Agny », vous souhaitent une bonne et heureuse année 2018.

 

Le Président :

Laurent AMIEUX